Pour me contacter:

 

Il possède une panne normale et une panne aimantée. Cela permet de maintenir la tête de la semence sur la partie aimantée du marteau.

Grâce à cela, une main peut être libérée pour tendre le tissu. Cela permet aussi au tapissier de mettre les semences dans la bouche pour augmenter le rythme de travail mais ce procédé n’est pas autorisé par la législation du travail et entraine des pathologies bucco-dentaires.

Le marteau de garnisseur

C’est le marteau du tapissier . Il a une panne ronde pour enfoncer les semences et une autre en forme de pied de biche pour enlever les appoints. La panne ronde peut être aimantée ou non, et elles existent en différents diamètres: 6 pour les garnitures de dossier et de 8 à 12 pour les autres.

( Pour débuter, choisissez un ramponneau de 6 ou 8 par exemple, en complément de votre marteau de garnisseur. Il vous sera indispensable pour les travaux plus fins.)

Le ramponneau

Il est composé d’un manche et d’une tête symétrique. Il est traditionnellement en bois mais peut aussi être en caoutchouc ou en plastique.

Il permet de frapper sur les outils ayant un manche bois, principalement sur le ciseau à dégarnir.

Le maillet

Le ciseau à dégarnir

Le ciseau à dégarnir est peut être droit ou coudé. Il permet d’extraire les semences qui sont fixées dans le siège. Il est utilisé grâce au maillet.

Le pied de biche

 

Il sert aussi à l’arrachage des clous et semences (les appoints surtout).  Son extrémité est recourbée, légèrement aplatie et fendue.

 

 

 

 

 

Le tire-sangle

Le tire-crin

C’est un outils qui sert à tendre les sangles qui sont utilisées pour les garnitures de siège. Il existe aussi la tenaille à sangler et un autre modèle de tendeur de sangle moins pratique d’utilisation.

Le tire-crin sert à déplacer le crin dans la garniture. Grâce à lui, on modèle l’assise.

La paire de ciseaux

Un mètre-ruban

et une pige

La paire de ciseaux du tapissier doit être solide et de bonne qualité car elle sert à tout découper : corde, toile ficelle …). Il est tout de même préférable de réserver une paire de ciseaux rien que pour les étoffes.

Le mètre ruban sert à mesurer les tissus et étoffes.

Une pige en bois de 35 cm est utile pour mesurer les hauteurs de guindage par exemple.

La pince plate

Les houseaux

Les carrelets

Elle permet d’extraire les pointes et les semences difficiles à enlever avec un ciseau à dégarnir.

Les houseaux sont des épingles qui servent à maintenir les étoffes ou les toiles sur la garniture. On les utilise aussi pour prendre des repères, notamment lors du piquage.

Ils peuvent être à tête ou à œil.

Ce sont des aiguilles qui servent au piquage de la garniture. Plusieurs sortes de carrelets sont utilisés:

· Droit

· Double pointe (pour le point de fond)

· Courbe

Pour débuter, il vous faudrait un carrelet droit de 15 cm  , une aiguille double pointe de 40 cm , et au moins trois  carrelets courbes de 9, 12.5 et 17.5 cm   .                                                                           

____________________
____________
________
________________
_____________
___________
_________
_______________
______________________
____________
___________
___________